Dans cet article, il va surtout pour moi, être question de parler de la notion qu’on en a. La façon dont elle est perçue et dont on en parle.

Beaucoup parlent de magie blanche, noire, verte, rouge… il me semble avoir fait le tour des couleurs. Mon point de vue est le suivant : Tout ça n’existe pas. Seule la magie, et uniquement la magie, existe. Elle n’a pas de couleur. La magie n’est que ce que vous en faites, il n’y à que le praticien pour choisir. Ce sont vos intentions qui comptent.

En général, les couleurs sont là pour mettre une “étiquette” sur nos pratiques, ça donne une idée sur ce que peuvent faire les gens. Personnellement, je conseillerais de ne pas mettre d’étiquettes, car la magie est une chose personnelle, ça ne s’étale pas. Je n’aime pas vraiment lire “je pratique la magie blanche” (ou noire et autres), car je ne peux pas m’empêcher de penser que la personne que je lis ne sais pas encore vraiment de quoi elle parle.

Mes propos ne sont pas péjoratifs, rassurez-vous, je suis moi même passée par ce stade de magie colorée à mes débuts, et ce stade est bien normal, nous y passons tous. Je vais donner un exemple.

Pour beaucoup, quand on aide quelqu’un par exemple, on pratique la magie blanche, mais ça reste assez complexe, parce qu’aider autrui n’est pas toujours bon, la vie donnant ses leçons et elles doivent être apprises.
Vous penserez donc faire de la magie blanche. Mais non, ce ne sera pas forcément le cas. Pour que cette personne soit aidée, que doit-il se passer, que vous ignorez ? Peut-on être vraiment sûr que personne ne souffrira injustement ? C’est pour ça qu’il est bon de ne pas catégoriser la magie au sein de diverses couleurs, parce qu’elle ne sera pas forcément ce que vous pensez pratiquer, même avec les meilleures intentions du monde. Le plus important, est de savoir, de réfléchir, d’avoir une conscience réelle de ce que vous faites, et de mesurer les conséquences que ça peut avoir. Parce qu’il existe des conséquences aussi, il faut en avoir conscience. Et ces dernières peuvent être très laides. Pour vous comme pour les autres. Tout ce que nous faisons dans ce domaine nous est rendu. Tout ce que faisons nous est rendu tout court, d’ailleurs. 
Vient ensuite la conception du bien et du mal, très subjective, ce qui est mal pour moi va être bien pour vous et vice versa. Il existe des lois et il faut les comprendre impérativement, du moins, c’est mon point de vue. Pour moi, rien n’est noir ni blanc, nous vivons dans un monde teinté de gris. C’est ce qu’on appelle l’équilibre, l’ambivalence, et il faut, pour moi (encore une fois), le respecter.

Pour donner un point de vue très personnel, je ne me met que très rarement derrière un autel. Je ne le fait jamais dans le but d’obtenir quelque chose. Ce que je veux, je vais le chercher moi-même. 
Mes habitudes dans ce domaine, consiste plutôt à avoir une certaine pratique visant l’évolution. Je n’en dirai pas davantage.
Ce que je peux dire, c’est que faire des rituels pour obtenir quelque chose est finalement fait quand les connaissances et compréhensions dans ce domaine sont maigres, voire inexistantes. Qu’il s’agisse de magie, de spiritualité, et même de développement personnel. Parce que tout ça est lié. 

En magie, tout peut avoir l’air bon, et en réfléchissant, correctement j’entends, vous tombez sur un aspect moins sympathique, une conséquence qui finalement peut s’avérer lourde. Pensez à ce qui est utile, et si c’est si juste que ça en à l’air. On ne parle pas de bien ou de mal en magie pour moi, parce qu’à mes yeux ce concept est bien trop subjectif, on parle d’équilibre à respecter. Aider quelqu’un, même si ça part d’une noble intention peut se révéler très néfaste au final, pour elle et pour d’autres, vous y compris.

Donc personnellement, je conseillerais de très bien réfléchir, posément, à ce que vous voulez faire, afin que tout aille pour le mieux. Ceci dit, si vous souhaitez pratiquer une magie plus “égocentrique”, moins réfléchie, ça ne regarde que vous, vous faites comme vous voulez, je ne fais que donner un point de vue très personnel et je n’impose rien, je n’estime pas en avoir le droit.
Mais tout comme moi j’assume mes actes dans ce domaine et dans d’autres, vous devrez assumer les vôtres, ça va de soi. Il est important, pour ma part, d’avoir conscience de ça et je tenais à le préciser, car trop de gens se lance dans la magie, pensant devenir Harry Potter, ou une de ces demoiselles Charmedienne, et qui au final, découvrent l’envers du décor, bien réel et douloureux…..

Le plus souvent, et même tout le temps, la clé, ce n’est pas un rituel. C’est juste vous. Sans artifices.

Il y a des Maîtres mots.

Réflexion est le premier. Et je ne parle pas de la petite réflexion à la va-vite “Oui c’est juste et je suis sûre” sans aller plus loin. Ça, ça ne s’appelle même pas réfléchir. Réfléchir, c’est aller très loin, en profondeur. Et quand on y arrive…. On ne se met pas derrière son autel, en général. 
Lire. Sur bien des domaines, pour acquérir une connaissance éclairée, qui aidera dans votre réflexion. 
Patience. Ne pas se jeter derrière son autel, ce que les deux premiers mots et ce qu’ils impliquent vous empêcheront de faire.
Courage et travail sont les derniers. Avant la magie, il y a vous. Vous qui devez plutôt vous remonter les manches, réfléchir, pour obtenir ce que vous voulez. Même si c’est pour finalement ne pas l’obtenir. Si vous ne pouvez obtenir, c’est peut être parce que ça n’est pas si bon que ça pour vous, non ? 

Pensez-y. Les choses ne sont jamais faciles. Mais ce qui n’est pas facile est pourtant souvent ce qu’il y a de mieux. 

Laisser un commentaire