Le passé et ses cadeaux

Et si l’espace d’un instant nous parlions du passé sans s’y plonger ? En prenant le parti pris qu’il n’était qu’observable et devenait aussi un fort instructeur ne faisant non pas partie de nous mais en étant dissocié ? Et si ce temps aujourd’hui était tel incarné à ses côtés en nous offrant des cadeaux ? Le temps n’aurait plus d’emprise, mais au contraire offrirait des beaux cadeaux par ce qu’il fut. Un cadeau non pas empoisonné, mais un joli cadeau qui est maintenant appréciable. Le passé et ses cadeaux pour aujourd’hui sur Anima Libera

Les Moires Intemporelles d’un multivers – Farfelu Convaincu & Kiaulune

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici une œuvre réalisée en collaboration avec Kiaulune Art (son Facebook et son Instagram). Elle a réalisé ce que voici tout en intégrant les différents challenges de symboles et de concepts que je lui ai proposé.  Cette pièce pour moi représentant les Moires revisitées avait sa place en illustration au sein de cet article. Plus d’infos à la fin de cette thématique. Mais en attendant, avant d’aller au futur, parlons maintenant de comment se libérer du passé, du passé et de ses cadeaux !

Le passé nous rattrape, c’est dépassé !

Le sujet du passé et ses cadeaux ! Le passé et c’est cadeau !
Cadeaux empoisonnés pour les uns, cadeaux merveilleux pour d’autres, la surprise temporelle pour un maintenant !

Vous connaissez l’expression qui dit que « le passé nous rattrape ». Vous l’avez déjà entendue, par un proche, par une connaissance, un contenu multimédia…
Pour la plupart des personnes, la simple évocation de cette phrase amène des ressentis. Ces ressentis peuvent être des souvenirs et/ou des émotions liées à des périodes passées de sa vie. Pour d’autres, ça sera le simple rappel de ce qui se passe actuellement, et je me demande ce qui se produira en vous alors que vous lisez cette phrase. Peut-être rien ! Et tant mieux !

En tout cas la bonne nouvelle, c’est que l’idée même de dire que « le passé me rattrape » comporte quelques limites.

Le simple fait de lire comment est écrite cette idée, cela souligne que :

  • Il est dans une idée de non fait, car il nous rattrape, ce n’est pas fait encore.
  • Chaque fois qu’il avance nous aussi, donc un passé ne rattrape pas un moment présent.

Cette idée donne une dynamique tout autre quand on voit que l’expression décrite ne peut se réaliser. Ce n’est juste pas possible que cela se produise « techniquement ». Nous vivons dans l’instant présent. Aller alors se projeter dans le passé, c’est ne plus être dans le présent et aller dans un moment qui n’existe plus techniquement. C’est un souvenir, un temps qui n’est plus et qui donc naît plus ! C’est de l’abstrait, et ce n’est plus le « concret » de ce qui se passe maintenant. Certaines théories et croyances disent que le temps est une illusion et n’existe pas, et pourquoi pas en fait ! En tout cas ce qui est passé est dépassé, car il ne reste que le présent.

Une identité d’un passé, dépassée !

Le passé il possède heureusement des cadeaux qui vous ont été offerts et qui vous servent maintenant ! Cependant attention ! Un danger consiste à associer à son identité uniquement ce passé. Je tiens à nuancer ici ce que je viens de dire.  Alors nous pouvons très bien avoir une histoire, des racines, une culture, des traditions, un langage, des expériences et des souvenirs. Ces éléments nous avons vécu ou nous vivons avec, mais sont-ils seulement les gages et marques de notre identité actuelle ? Quelle est la cohérence qui anime ou le fil auquel on s’accroche pour définir qui l’on est ? Cela ne veut pas dire oublier tout ce que l’on a eu, mais ne pas en être attaché au point de se créer des lourdeurs pour le présent. Et surtout se libérer des émotions qui ne nous conviennent plus.

Dissociation et libération du passé pour mieux être

Rendre le passé identitaire, ça serait s’enfermer uniquement sur un présent qui n’existe plus d’antan. Une blessure du passé, dans sa présence et conséquence actuelle ou bien dans son arrivée…cela ne veut pas dire que vous êtes cela. Vous n’êtes pas vos échecs vécus, vous n’êtes pas les rejets, vous n’êtes pas les blessures que vous portiez ou que vous portez encore. De même, l’impression de devoir avoir une cohérence pour maintenant par rapport à votre passé, c’est une autre chaîne. Vous n’êtes pas forcés de rester dans un acte passé pour votre vie actuelle et future. C’est un besoin de cohérence qui alourdit vos prises de décisions.

Par contre, vous avez en vous des capacités, des ressources, des résiliences, des fragilités, des sensibilités…Tout cela vous l’avez en vous dans ce maintenant ! Alors l’idée serait séduisante de dire, c’est à cause de mon passé de ce que j’ai vécu dans cette vie ou dans une autre…Vous avez peut-être raison. Sauf que, ce qui est passé…est passé, il reste ce que vous pouvez en faire maintenant !

Et les vies antérieures ou nos souvenirs passés ?

Petite parenthèse, j’ai la croyance personnelle des réincarnations, et des multiples vies. Ce sont des phénomènes que l’on retrouverait ou que l’on pourrait vivre par le biais d’hypnoses régressives entre autres. Bernard Werber a écrit sur le sujet dans son dernier roman la boîte de Pandore. Et autant on ne peut pas prouver les faits vécus de manière scientifique pure et dure, si oui ou non c’est bien réel, autant les vertus thérapeutiques se retrouvent. Par contre, quelle que soit la croyance associée, ce qui vous est livré ne veut pas dire que vous êtes maintenant ces fameux passés. Vous êtes un être spirituel certes, mais ce que vous vivez en tout cas dans cette vie présente, c’est maintenant que vous avez le pouvoir de travailler dessus. Vos vies antérieures…ce n’est pas vous, vous avez décidé de vous réincarner, et tels des Men In Black spirituels qui vous auraient neuroflashé, vous avez oublié ces vies pour pouvoir travailler ici et maintenant dans cette incarnation. Donc oui vous « êtes » ces vies passées, mais ce qui a été fait dans ces passés, vous avez maintenant CETTE VIE ACTUELLE, pour travailler au présent sur la guérison de blessures, pour un changement karmique. Vous « n’êtes donc pas » vos vies passées, mais ce que vous avez appris grâce à ces vies vous permet maintenant de travailler sur qui vous êtes dans cette vie présente.

Votre passé n’est pas vous, c’est dépassé, c’est terminé, alors cédez passé !

Se libérer du passé pour en garder ses cadeaux

Vous avez ce pouvoir d’agir sur votre présent. Un pouvoir pour atténuer au présent la partie émotionnelle par du travail sur soi pour vous libérer. C’est même un devoir envers vous-même, de vous libérer des souffrances que vous portez encore pour agir et aller plus loin dans vos accomplissements et épanouissements

Se libérer du passé pour incarner qui nous sommes, voilà un choix qui nous est offert ! Encore faut-il avoir cherché ou compris ou accepté selon vos désirs qui vous êtes ! Et pour ça ? Vivre pour commencer ! Vous avez également ce pouvoir de devenir qui vous souhaitez être aussi, classiquement j’entends souvent la meilleure version de soi…Oui alors si on prenait déjà aussi son soi tout entier dans toute son horrible splendeur et sa splendide horreur (ombres et lumières ça ne vous rappelle rien ?)

Alors se libérer du passé et le travailler, oui il y a des forts impacts émotionnels. Surtout quand il est question de s’en libérer. Ce passé est pour certains lourd, pour d’autres pesant, pour d’autres au contraire c’est une entrave. Et pour d’autres c’est tellement identitaire et ancré que c’est ce à quoi ils se raccrochent. Une gloire passée ? Un temps éphémère qui n’a plus duré ? Des anciennes relations ? Des souvenirs d’un autre temps ou d’une époque ? De la nostalgie entravant l’instant ?

Oui, des émotions sont là avec ce travail, pour mieux vivre libéré ou au moins quand c’est trop dur et trop fort, atténuer le ressenti lié.

Une multiplicité de choix pour être

Ce qui est quand même génial avec ce siècle c’est que pour se libérer du passé, nous n’avons jamais autant eu de moyens pour pouvoir l’accomplir. Seul ou à plusieurs, question de temps comme je l’ai déjà dit, surtout une variété immense de solutions. Et toujours avec ces possibilités qui sont si nombreuses, qu’il n’y a « plus qu’à » choisir celle qui nous correspond. Dans la simplicité ou dans la complexité, à sa convenance !

Il y a aussi une possibilité dans cet aspect libératoire de soi. L’alliance avec les parties inconscientes, j’en parlerai souvent, permet de travailler sur ces schémas du passé pour en créer de nouveaux adaptés au présent. Je reviendrai plus tard sur le sujet.

Pour ce travail, je suis passé par là, et je travaille encore dessus mais je suis fier d’avoir enlevé des gros pavés pour travailler maintenant sur les petits morceaux ! Cela a été évidemment fort à travailler, ou à guérir. Nous avons aussi ce devoir en tant qu’accompagnant de travailler sur nous. Ce n’est pas parce que nous avons intégré à nos quotidiens ces notions que cela nous exempt de développement personnel. Au contraire, c’est capital !

Et voici les cadeaux

Ce qui a donné naissance à l’œuvre « Les Moires intemporelles d’un multivers » c’est une introspection ainsi que l’expression de mon monde intérieur. Elles illustrent en fait mon histoire qui n’est plus au passé mais tout assemblée en un seul endroit, dans un instant suspendu. Et tous les univers que j’ai côtoyé où qui ont fait partie de ma vie, tout cela m’a apporté des compétences et une vision pour maintenant. Une vision globale qui allie l’ancien et le nouveau, pour construire maintenant et bâtir pour un maintenant qui suit !
Et là où le passé offre ses cadeaux, c’est qu’en plus de tout l’aspect de libération, beaucoup apparaît !

Parmi ces cadeaux, l’on trouve les compétences acquises ainsi que les sagesses et enseignements. Tous ceux-ci sont là parce que la personne que vous étiez les a reçus (notez par le vocabulaire la notion dissociée de « personne passée »). Cette personne du passé a vécu des erreurs, des choix, des souffrances, des bonheurs, et ce n’est plus maintenant !

Nous avons subi par le passé des choses qui nous ont été infligées (ou que nous nous sommes infligés), et nous avons nourri un feu lié à l’émotion. Ce n’est pas grave en soi que ça se soit produit. La responsabilité n’est pas sur le fait d’avoir attiré ou provoqué telle ou telle situation. La responsabilité (définie ici sur l’aspect obligation envers nous-même) repose sur comment l’on peut arrêter ces souffrances dans notre monde intérieur pour se libérer. Et ici sur ce thème : le passé !

Derniers mots du thème

Nous ne sommes pas notre passé, nous pouvons nous en délivrer. Nous avons ce pouvoir magique pour pouvoir se délivrer et se libérer au présent pour devenir et être. Se replonger dans le passé, c’est ne plus être au présent et se laisser absorber encore par lui avec ce qui correspond à nos entraves.

Malgré cela, le passé nous a offert des cadeaux pour maintenant et non pour avant ! Des ressources, des capacités, des connaissances, des émotions et des sensibilités, des aptitudes

Alors que vous avez un pouvoir d’action sur ce qui se passe maintenant, quelle est la place que vous accordez encore au passé ?
Et comment vous en libérer ? Attention à la cohérence et à ce besoin fort qui découlerait du passé qui est lié. La cohérence cherchée peut devenir une incohérence intérieure selon comment elle se vit. L’inverse étant vrai à sa manière aussi !

Avec tout cela en tête, voilà une des clés possibles pour devenir une âme libre !

Vous avez déjà fait des pas, et vous allez en refaire, parce que vous avez ce grand pouvoir en vous !

1…2….3… et la magie opère !

Bonus : Les moires intemporelles d’un multivers

Un petit résumé du challenge donné à Kiaulune était dans l’ensemble des symboles de l’image. Je pourrais en parler beaucoup plus alors je vais simplifier ici. Mais pour en savoir plus, n’hésites pas à la solliciter ou moi-même. Car nous avons tous les deux amenés de nous pour créer, chacun à sa manière. Et même si c’est une commande passée à la base, j’ai laissé un petit lot de directions créatives, et par la confiance en ce qui va venir, je lui ai laissé sa manière de réaliser, d’agencer et de la liberté de création.

L’idée c’était d’avoir un lieu abstrait, dans lequel l’impossible devient « réaliste ». Ici nos trois moires sont remplacées par un personnage technologique cybernétique, un enfant intérieur lumineux et un personnage type sorcière. Trois traditions, trois identités, trois idées qui se rencontrent et œuvrent ensembles pour une destinée commune. Mon histoire associe l’ensemble de ce que je découvre et de ce qui teinte mon parcours. Sous l’œil bienveillant d’une chouette et d’un symbole de changement qui m’a accompagné, le papillon ! Nombreux symboles sont cachés au sein de l’image donnant sens également à quelques idées et pour la plupart d’entre vous, vous trouverez ces symboles. Les couleurs et la mise en scène souhaitées ne devaient pas être glauques. Ce n’était pas le but, un monde intérieur plus coloré et plus léger par ces palettes de couleurs.

Contactez-la, et donnez vie à une idée !

Kiaulune prend des commandes, alors contactez-la. Tout le monde peut faire, mais avez-vous le temps de pouvoir l’accomplir de suite ? C’est ainsi que c’est ce qui m’a poussé à donner vie à cette idée avec Kiaulune. Elle a pu donner naissance à une idée que je n’aurais pas pu sortir avant un certain temps. Une commande rémunérée dont je suis entièrement satisfait :).

Kiaulune Art (son Facebook et son Instagram)

Prenez une histoire imprégnée d'art, de récits fantastiques et d'une imagination débordante. Combinez cela avec une curiosité et un plaisir à jouer avec les mots et vous obtenez un coach et hypnothérapeute vous amenant à explorer votre monde intérieur en alliant spiritualité, développement personnel, ésotérisme.

Si vous avez des questions

Nous vous remercions sincèrement de l’intérêt que vous portez à notre blog !

Cependant, avant de nous poser vos questions :

  • Il vous faut poser vos questions via les commentaires, sur ce blog. Nous ne répondons pas aux questions sur Facebook, Instagram, ni par e-mail.
  • Nous sommes très heureux de partager avec vous. En posant vos questions via les commentaires, vous permettez à tous les lecteurs d’en profiter, ce qui rend l’échange d’autant plus intéressant et généreux !
  • Vérifiez, avant de nous poser votre question, que la réponse ne se trouve pas déjà sur le blog, et dans les commentaires, n’hésitez pas à fouiller le blog pour profiter de tout ce qu’il peut vous offrir.
  •  Si la possibilité d’être identifié vous gêne, ce que nous comprenons, vous pouvez prendre un pseudonyme.
  • Si vous avez besoin de services professionnels (développement personnel, obtenir des bijoux ou des outils divinatoires, voyance, aide et bilan pour vos capacités psychiques, votre spiritualité, renseignements sur vos proches disparus, cas de hantise), il vous faut vous rendre sur nos sites professionnels. Les liens se trouvent dans l’item « nos services » dans le menu de navigation de la page.
  • Ne nous demandez pas de rituels.
  • Ce blog offre quantité d’articles pouvant vous aider. Nous  vous encourageons également à fouiller dans les diverses librairies, ésotériques ou non, qui vous proposent quantité d’ouvrages utiles et nécessaires à votre apprentissage. Nous mêmes, lisons beaucoup !
  • Nous ne validons et ne répondons pas aux commentaires insultants, impolis, écrits en langage SMS, et ne tenant pas compte de ce qui est dit présentement.

Ce blog est tenu par trois professionnels de l’ésotérisme, qui ont des vies bien remplies. Ne soyez donc pas trop fâchés si nous tardons un peu à vous répondre.

Laisser un commentaire