La quête de vérité

Sur Anima Libera et dans son esprit, nous expérimentons et cherchons à vous proposer de devenir une âme libre. C’est une philosophie, mais c’est aussi le cumul d’expériences, de pratiques, et de réflexions sur des manières de vivre, ou de simples observations.

Toujours dans cette idée, nous vous invitons à devenir en tant qu’âmes libres des chercheurs. Mais pas n’importe lesquels : je parle ici des chercheurs de vérité. Nous ne sommes en rien absolus, comme nous ne détenons en aucun cas la vérité et c’est aussi pour cela que nous vous invitons à toujours garder recul, hauteur et réflexion.

Mais alors pourquoi aborder cette notion de chercheur de vérités dans notre positionnement si en cette ligne même je vous dis que nous ne détenons pas de vérités ?

Alors, qu’est-ce que la vérité ? Qui la détient ? Et pourquoi lire ces lignes, alors ? Je vous laisse juge de la suite !

La vérité, et sa définition

La vérité, un concept qui invite à dire que tout ce qui est défini comme appartenant à la vérité est vrai, et que tout ce qui n’est donc vérité est faux. Alors tout ce qui naît vérité, devient alors non discutable puisque…vrai ?

Si on part de cela, alors comment définissons-nous la vérité ? Parmi nos moyens de la définir, c’est par nos sens, ce sont eux qui donc ont une…perception ici sensorielle. Ce qui revient à dire que notre perception nous permettrait de définir une vérité alors.

Alors cela voudrait dire que tout ce qu’une personne perçoit devient vérité ? La vérité serait donc personnelle.

C’est d’autant plus vrai que…allez, petite anecdote. J’ai vécu durant ma vie dans une région au climat continental avec la montagne et neige durant les hivers (oui j’ai de la chance) et par toujours un bon concours de circonstances j’ai eu l’opportunité de partir au Brésil durant la période hivernale. La personne chez qui je devais vivre m’a expliqué qu’il pouvait y avoir des températures extrêmement froides en hiver jusqu’à 5° C. Vous imaginez qu’en hiver là où je vivais il pouvait y avoir des températures bien plus basses. La température n’est plus perçue aussi froide pour moi que pour l’autre…ce qui revient à cette notion de perception du véridique par rapport à ses sens.

Qui a raison ici ? Fait il froid ou non ? Qui détient la vérité dans notre histoire ? Les deux, puisque c’est une perception personnelle exacte pour chacun. Partant de ce principe, on comprend alors que le concept de vérité est bien plus complexe que ça. Et que la sagesse derrière ce qu’est vérité devient nécessaire.

Autre exemple de perception, le daltonisme, un trouble de la vision qui change la perception des couleurs. Imaginez qu’un enfant daltonien décrive à des passants son chien de couleur noir et feu, en un chien qui serait noir bleu et vert…Et pourtant cet enfant n’aurait pas tort, ce qu’il a vu est bien réel et vrai pour lui. Mais pour le monde extérieur et pour d’autres, il n’a pas la vérité sur le monde. Plus drastique, imaginez un aveugle qui vous décrit sa perception du monde et de ce que sont les choses.

La vérité est liée à une perception personnelle, et chacun a la sienne.

 

La vérité, et sa sagesse

Donc si tout le monde a sa propre vérité, comment savoir ce qui est sage et vrai ? Quoi croire en fait ? Qu’est-ce qui est vrai ? En partant du principe que tout est question de croyances, alors tout est vrai, tout est faux.

Comme le disait sagement Allan Kardec :

“En l’absence de faits, le doute est l’opinion du sage”

Une phrase d’autant plus importante pour garder un esprit libre, et surtout pour ne pas absorber n’importe quelle croyance aveuglément. Pour la quête de vérité, c’est une vision sage. Il y a trois niveaux de profondeurs dans l’acquisition de la vérité et de la sagesse.

1er niveau : la réception et acquisition

Le premier niveau, la vérité et sagesse sont délivrées par des personnes, des groupes “légitimes”, autrement dit quand une sagesse provient d’une personne d’esprit, de textes sacrés, de philosophies, de sciences, ce sont des paroles, des pensées qui ont été approuvées par le collectif de par leurs origines, leurs histoires…

Sagesse des bouddhas, philosophes, religions, courant de pensées…les exemples sont nombreux concernant les moyens d’arriver à ce premier niveau. Aujourd’hui en l’adaptant à nos outils du siècle, textes, citations inspirantes, vidéos, livres, podcasts…les solutions sont nombreuses pour acquérir sagesse, connaissances et pour arriver à un niveau de vérité.

Tout cela correspond donc au premier niveau qualifié « d’apport ». La limite est la croyance absolue sans remise en question de ce qui a été reçu. D’où la nécessité de passer à un autre niveau.

Pour vous donner un exemple, prenons l’appréciation d’un livre par exemple au niveau 1 vous entendez parler d’un livre et on vous dit qu’il est bon / mauvais / excellent / super / nul. Cela est une perception délivrée par quelqu’un.

2ème niveau  : la compréhension

Ce niveau-là est lié à notre capacité à utiliser notre intellect pour pouvoir apporter compréhension sur quelque chose de reçu au premier niveau de vérité et de sagesse. En somme ici, une fois une pensée, un texte, une idée reçue, la compréhension devient le niveau deux de cette vérité. Si je ne comprends pas ce que je lis ou si je l’applique sans même réfléchir au fondement même de ce que cela représente, il manque un maillon pour intégrer ce que j’ai découvert. Comprendre est simple, nous avons tous cette faculté, la seule différence dans le processus, le temps. Sans l’aspect de compréhension, une vérité n’est que partielle car non comprise. Et si elle en reste là, elle en restera qu’un jeu intellectuel. Ce qui pour autant est déjà un bon pas.

Retour à notre exemple du livre, j’ai compris que ce livre est bon parce que l’auteur est bon écrivain, que sa qualité de rédaction est là et que le thème est bon. Si je lis des critiques ou que je les rassemble je peux aisément comprendre pourquoi l’avis sur un livre peut être émis d’une manière ou d’une autre. J’ai compris alors la vérité concernant les avis de ce livre. Mais je ne l’ai pas lu, vous voyez où je veux en venir.

On comprend alors qu’il manque un chaînon important concernant cette quête personnelle.

3ème niveau : l’expérience

Maintenant que j’ai reçu un enseignement, maintenant que j’ai la compréhension de cette sagesse et vérité, il reste un ultime point : l’expérience. L’expérience de la vérité, cette part liée toujours à notre perception mais qui cette fois intervient dans l’expérimentation. C’est lié au fait de vivre les moments, vivre les expériences, mais aussi vivre les enseignements reçus. Sans la partie applicative, nous avons des croyances intellectuelles uniquement de présentes.

Rien ne vaut la pratique, et l’approche expérimentale directe associée. Qui a connu la souffrance de près, ou la mort, a compris par l’expérience ce qu’elle représente et incarne pour soi. Mais cela revient aussi à comprendre que pour sa propre introspection et connaissance de soi, l’expérience est une clé.

Et pour en revenir à notre livre, la lecture est la pratique et l’expérience permettant d’avoir sa vérité (et on peut même repartir au niveau 1 sur le contenu lu et ce qu’on reçoit dedans).
Autre exemple sur ces trois niveaux, un restaurant :

  • J’entends parler d’un plat, super il a l’air bon
  • Ensuite j’interroge un(e) serveur(se) pour obtenir des informations concernant ce plat et son appréciation
  • Enfin, le troisième niveau, le manger tout simplement et le trouver bon (ou être déçu)

Mais on peut en trouver encore et encore d’autres, comme l’apprentissage de la nage, d’une discipline…

 

La sagesse de la vérité est tienne

Après ces trois niveaux, vous obtenez votre vérité inscrite dans la quête personnelle de celle-ci. L’expérience étant décrite et traversée par chacun d’entre nous, chacun reste donc le gardien de sa propre perception et ainsi de sa sagesse de vérité également.

Tout le monde souhaite être de bon conseil en vous donnant sa sagesse. Et tout cela par bienveillance, pour vous dire ce qui est convenable de faire ou non dans une situation qui vous bloque. Vous avez la réponse à cela, et vous êtes les seuls détenteurs de ce qui sera bon pour vous ou non. Tout ce que vous recevrez des uns et des autres y compris ici, est à soumettre à ces trois niveaux.
Même le plus sage être du monde vous délivrant ses paroles, ne fera que vous délivrer des perles qui auront besoin d’être confrontées à l’expérience.

Le vieil adage populaire disant « ha si jeunesse savait, ha si vieillesse pouvait » résume cette idée. Plus jeune, en se confrontant aux expériences la sagesse et sa vérité arrivent et ce besoin d’expérimenter est propre à la croissance. Ce qui explique les erreurs et peut-être même leurs nécessités, l’échec étant un bon formateur quand on en saisit sa leçon. Mais c’est la sagesse et la vérité face aux expériences qui permettent d’évoluer.

Personne ne peut expérimenter à notre place pour avoir connaissance de la vérité

Que la quête de vérité soit bonne pour vous âmes libres !

 

Prenez une histoire imprégnée d'art, de récits fantastiques et d'une imagination débordante. Combinez cela avec une curiosité et un plaisir à jouer avec les mots et vous obtenez un coach et hypnothérapeute vous amenant à explorer votre monde intérieur en alliant spiritualité, développement personnel, ésotérisme.

Si vous avez des questions

Nous vous remercions sincèrement de l’intérêt que vous portez à notre blog !

Cependant, avant de nous poser vos questions :

  • Il vous faut poser vos questions via les commentaires, sur ce blog. Nous ne répondons pas aux questions sur Facebook, Instagram, ni par e-mail.
  • Nous sommes très heureux de partager avec vous. En posant vos questions via les commentaires, vous permettez à tous les lecteurs d’en profiter, ce qui rend l’échange d’autant plus intéressant et généreux !
  • Vérifiez, avant de nous poser votre question, que la réponse ne se trouve pas déjà sur le blog, et dans les commentaires, n’hésitez pas à fouiller le blog pour profiter de tout ce qu’il peut vous offrir.
  •  Si la possibilité d’être identifié vous gêne, ce que nous comprenons, vous pouvez prendre un pseudonyme.
  • Si vous avez besoin de services professionnels (développement personnel, obtenir des bijoux ou des outils divinatoires, voyance, aide et bilan pour vos capacités psychiques, votre spiritualité, renseignements sur vos proches disparus, cas de hantise), il vous faut vous rendre sur nos sites professionnels. Les liens se trouvent dans l’item « nos services » dans le menu de navigation de la page.
  • Ne nous demandez pas de rituels.
  • Ce blog offre quantité d’articles pouvant vous aider. Nous  vous encourageons également à fouiller dans les diverses librairies, ésotériques ou non, qui vous proposent quantité d’ouvrages utiles et nécessaires à votre apprentissage. Nous mêmes, lisons beaucoup !
  • Nous ne validons et ne répondons pas aux commentaires insultants, impolis, écrits en langage SMS, et ne tenant pas compte de ce qui est dit présentement.

Ce blog est tenu par trois professionnels de l’ésotérisme, qui ont des vies bien remplies. Ne soyez donc pas trop fâchés si nous tardons un peu à vous répondre.

2 Commentaires

Laisser un commentaire